Chirurgie du genou: la greffe de ménisque

Allodocteurs Allodocteurs - il y a 28 mois

Pour certains patients dont le ménisque est très abîmé, une greffe méniscale peut être proposée. Le ménisque greffé provient d'un donneur décédé.

Le ménisque est un petit croissant situé dans le genou. Il est souvent malmené. Un mauvais mouvement peut suffire, et c'est la fissure. La lésion du ménisque est l'un des accidents les plus fréquents du genou.

Aujourd'hui, lorsqu'une personne jeune se déchire un ménisque, les chirurgiens font une suture méniscale.
Dans le cas où une partie du ménisque s'est déplacée d'un côté, cela peut entraîner un blocage du genou. Comme le ménisque ne cicatrise pas spontanément, il faut opérer pour enlever les parties abîmées : faire une méniscectomie partielle. Et grâce à la technique de l'arthroscopie développée dans les années 80, on n'a plus besoin d'ouvrir le genou, les chirurgiens utilisant de minuscules instruments. Cette intervention rapide permet une reprise accélérée du sport.
Dans les années 70, quand un ménisque se fissurait, on n'hésitait pas à l'enlever entièrement, ce qui avait, à terme, des conséquences désastreuses : sans ménisque, les cartilages des os de la cuisse et de la jambe s'usaient, et les sujets souffraient d'arthrose précoce. L'arthrose est souvent très douloureuse et au fil du temps, elle limite surtout les mouvements. C'est mieux maintenant, mais même en cas de méniscectomie partielle, une arthrose peut toujours se développer par la suite.
En dépit de cette conséquence grave, les sportifs de haut niveau privilégient la méniscectomie à la suture méniscale, lorsqu'ils le peuvent, car elle leur permet de reprendre l'entraînement rapidement.

Source : Allodocteurs.fr

Nous contacter
Partager